Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 23:00

 

 

 

 CASABLANCA : ANFA, DAR EL-BEIDA

 

 

En apprendre davantage sur l’histoire de Casablanca...

 

    Casablanca-carrière Thomas 09 1200x886.1Sidi Abderrahman Ibn Jilali, personnage très pieux, trouva refuge il y a très longtemps sur le rocher face à l’océan pour mieux s’adonner à la prière. Ses fidèles lui construiront une petite maison pour venir l’écouter sur l’îlot. A sa mort, il y sera enterré dans un mausolée qui attire encore de nos jours particulièrement des femmes désireuses de retrouver la fertilité et calmer leurs angoisses. Ce petit bout de terre est totalement incongru le long de la corniche ultra moderne et branchée de Casablanca ; un petit clin d’œil aux traditions séculaires.

 

Anfa : l’antique Casablanca  

Bien que ses origines soient mal connues, le Casablanca antique est entré dans l’histoire sous le nom de l’un de ses quartiers qui est aujourd’hui le plus moderne et le plus chic.

 

Anfa, peuplée depuis la plus lointaine préhistoire fut très tôt occupée par des pêcheurs berbères. Elle servit au VIIIe siècle av. J.-C probablement d’escale aux Phéniciens vers les îles Purpurines (Essaouira). Les Carthaginois s’y sont également intéresses ainsi que les Romains installés derrière le « limes » de la Maurétanie Tingitane à quelques kilomètres de là. Cependant, les farouches berbères Berghouatta en firent probablement leur royaume jusqu'à l’arrivée de la dynastie Almohade (1130-1269) qui asservit leur domaine la Chaouia en 1188. Le port d’Anfa sera prospère jusqu’au déclin des Mérinides (1258-1359)  qui laissèrent la place libre à une communauté de pirates dont les raids eurent pour cible les cotes Portugaises jusqu’en 1469.

 

     Casablanca-carrière Thomas 04.02 1200x634

 

C’est cette année là que Anfa est entrée dans l’histoire avec l’attaque de Ferdinand de Portugal qui, lassé de ces pillages, rase la ville de fond en comble avec une armada de 50 vaisseaux. En 1515 ses ruines sont réoccupées par les Portugais. La ville est reconstruite et fortifiée, lorsque, en 1755 elle est de nouveau détruite, cette fois par un tremblement de terre.


    Casablanca-carrière Thomas 05 1200x475.1

 

 

Dar El-Beida dans le monde moderne

 

    Casablanca-carrière Thomas 08 880x1200.1En 1770, reprise et reconstruite par le sultan Alaouite Mohammed ben Abdallâh (1757-1790) qui la dote d’un port, Anfa est alors appelée « Dar El-Beida » en arabe ou Casablanca en espagnol . C’est à partir de 1781 que la ville va être plus connu sous ce nom grâce aux Espagnols qui s’y affairaient dans le commerce des céréales et de la laine. Ce n’est qu’au XIX° siècle qu’elle deviendra une des plus grandes ville d’Afrique lorsqu’elle décidera, avec l’aide des Français, de se doter d’un grand port moderne. Durant la Seconde Guerre Mondiale elle fut un port stratégique pour la reconquête de l’Afrique et accueillit la Conférence de Casablanca (14 au 24 janvier 1943) qui permit de coordonner l’action des alliés dans leur lutte contre le III° Reich. Enfin, le cinéma immortalisera son nom avec le film « Casablanca » qui réunit Humphrey Bogart et Ingrid Bergman.

 

 

 

 

 

 

 

Casablanca : capitale économique du Maroc

 

XXI° siècle : la région du grand Casablanca qui compte actuellement plus de 4 millions d’habitants est la grande porte économique, financière et spirituelle du Maroc.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean
commenter cet article

commentaires

geneviève 13/02/2012 11:28


j'apprécie vraiment ce travail de transmission. Moi qui ne voyage pas, je m'évade avec délectation. Bravo

  • : Le blog du Paac.Archéologie
  • Le blog du Paac.Archéologie
  • : Les activités de l'association : voyages, visites de sites, de musées et d'expositions sur le thème de l'archéologie. Photos, comptes-rendus...
  • Contact

Recherche