Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 23:00

 

 

 Sortie week-end pour le P.A.A.C-Archéologie

à la découverte des richesses archéologiques bourguignonnes

et de son trésor que conservait, depuis 25OO ans

dans sa tombe, la « Dame de Vix ».

 

Le mont Lassois

 

VIX 01Le mont Lassois, modeste petite éminence proche de la commune de Vix en Côte d’Or est devenue célèbre, lorsqu’en 1953 René Joffroy et son équipe d’archéologues locaux  dégagèrent à ses pieds dans une boucle de la Seine le fabuleux « Trésor de Vix » actuellement conservé au musée de Châtillon sur Seine.

 

VIX 12 

A mi-chemin du sommet, à l’entrée du cimetière qui entoure la petite église St Marcel...

VIX 11

  

  

  

Les contreforts de l’église St Marcel utilisent des sarcophages en réemploi...

  

  

... nous rencontrons inopinément le sympathique et volubile maire de Vix qui nous évoque la découverte du trésor et nous indique le chemin du palais de la Dame de Vix ainsi que l’emplacement dans la plaine en contrebas du tumulus qui contenait sa tombe.

 

VIX 08

 

 

 

 

Sous un radieux soleil d’automne, l’équipe entame l’ascension du mont Lassois (300m) pour découvrir sur une vaste esplanade, un champ de fouilles protégé par de grandes bâches qui laissent apparaître  un grand nombre de trous de poteaux, fondations antiques de vastes et riches bâtiments qui dominaient et contrôlaient la vallée de la Seine.

 

 

 

 

 

 

Quel panorama !

VIX 09 

Véritable ville celtique à l’habitat ordonné et planifié autour d’un axe de circulation central, le palais entouré  de bâtiments plus modestes occupe le centre de la parcelle la plus vaste. Entouré de solides fortifications, cet oppidum avant l’heure était idéalement situé sur l’axe Rhin-Rhône-Seine et commandait certainement la route de l’étain en provenance de Cornouailles. Cuivre et étain, précieux minerais destinés à la métallurgie du bronze, étaient nécessaires au monde étrusque et grec pour leurs besoins en objets de prestige.

 

Dans ce palais de la période finale dite de Hallstatt vivait une princesse ou prêtresse, de type nordique qui fut enterrée 500 ans avant JC dans une riche tombe à char au milieu d’un magnifique trésor. La plus belle pièce en est sans conteste un gigantesque et unique cratère qui devait servir à conserver le vin lors des libations de la cérémonie funéraire.

VIX 03 

Des libations plus modestes pour notre équipe sous la forme d’un copieux pique-nique et grâce au GPS/ 47 54 13.28 nord – 04 32 28.28 est   nous nous rendons ensuite en pèlerinage sur la tombe en contrebas où il ne reste rien, sinon le point de vue sur le mont Lassois et une vague protubérance dans le champ de luzerne… Tant pis, allons vite admirer ce fameux trésor au musée de Châtillon-sur-Seine.

          

 

 

Châtillon-sur-Seine 

 

VIX 05A 6 kms de Vix, Châtillon-sur-Seine lové dans un méandre de la toute jeune Seine compte de nombreux vestiges d’occupations aux époques préhistoriques et historiques.     
VIX 06Au VIII° siècle, première mention d’une colline où s’élevait « Le Castel » qui donna son nom à Châtillon. En 886, l’évêque de Langres fit édifier dans l’enceinte du château une église pour abriter les reliques de St Vorles ; reconstruite au X° siècle dans un pur style roman, elle est presque parvenue identique jusqu'à nous après de multiples rénovations.
 
                                                                                       L'église St Vorles et St Bernard

 

 

 

Les ruines du CastelVIX 07

 

 Les sources de la Douix

 

L’une des curiosités majeures de Châtillon-sur-Seine est la résurgence de la source de la Douix d’un imposant porche calcaire situé sous les ruines du château, qu’il faut aller voir le soir, lorsque la pleine lune se reflète dans l’eau.

      Article VIX-Chatillon 13 1200x644

 

Cette source au débit important qui se jette 50 mètres plus loin dans la Seine fut un important lieu de culte celtique et gallo-romain, comme l’attestent les nombreuses fibules en fer et en bronze et les 40 ex-votos en calcaire qui y ont été trouvés. Toutes les époques même chrétiennes ont perpétué la tradition, puisqu’une statue de la Vierge à l’enfant du XVI° siècle est disposée dans une niche aménagée dans la falaise.

 

 

Le Musée du Pays Châtillonnais et le trésor de Vix

 

Dans la ville basse, le nouveau Musée du Pays Châtillonnais s’est établi récemment dans les communs d’une ancienne abbaye du XII° siècle où il abrite une riche collection d’objets du patrimoine régional et plus particulièrement les fameuses trouvailles de Vix. 

      VIX 04Déception pour les amoureux de la pellicule, « Pas de photos » nous indique l’accueil ! Peu importe, le lien vers le site du musée compensera le manque d’images.

Je me précipite vers la salle du trésor …………..et admire au passage le grand « lebes » (ou chaudron de libations) du tumulus de Sainte-Colombe-sur-Seine, commune proche de Vix, trouvé également dans une tombe féminine : décidément le matriarcat était une composante majeure de cette société  de l’âge du fer…. !

 

Le cratère de Vix

…….Encore quelques pas, des vitrines, un coude et le voilà enfin ! Ce cratère géant en bronze, fabriqué en Italie du sud (Grande Grèce de l’époque) est unique dans le monde Grec : 1,64 m de hauteur pour un diamètre de 1,27m et un poids de 208 kgs, il pouvait contenir les 1100 litres de boissons aromatisées nécessaires aux convives du banquet qui certainement a eu lieu lors des funérailles de la Dame de Vix.

Le regard de deux gorgones grimaçantes nous glace le sang, elles servent d’anses au grand récipient avec leurs membres serpentiformes entourant la cuve dont les jambes se terminent par des têtes de serpents. Sur le col, en bas relief, un défilé de guerriers grecs à pied parade  en alternance avec des conducteurs de chars de guerre à deux roues tirés par quatre chevaux. Son grand couvercle est exposé dans une vitrine ; destiné à filtrer les épaisses boissons épicées, il était surmonté par une petite statuette féminine représentant peut être une déesse bienfaitrice.

 

L'inhumation de la Dame de Vix

« La défunte, parée de bijoux et coiffée d’un torque en or d’un poids de 480g, véritable chef d’œuvre d’orfèvrerie, fut allongée sur le plateau d’un char dont les roues démontées étaient posées sur les parois de la tombe.. ». On retrouve la scène de l’inhumation de la princesse âgée de 35 ans dans une reconstitution grandeur nature de la tombe à char qui nous emporte 25 siècles dans le passé. Outre le cratère rempli de boissons capiteuses, on dispose autour de son char un riche service à boire ; un « œnochoé » (cruche) en bronze lui permettra de se servir le vin dans une coupe attique représentant un combat entre guerriers grecs et amazones ; enfin, trois grands plateaux circulaires à offrandes sont posés à proximité pour son long voyage dans l’au-delà.

C’est fini pour la princesse de l’âge du fer, des chants, des pleurs, des cris, des incantations ! Le tumulus est refermé, scellé et oublié ! Il ne sera plus rouvert qu’au XX°siècle.

 

 

La civilisation de Hallstatt et les tombes à char

 

A la fin de l’âge du bronze, vers le 1er millénaire avant notre ère, apparurent des peuples originaires d’Europe centrale, les Celtes. Ils ouvriront une nouvelle époque, l’âge du Fer, divisée par les spécialistes en deux grandes périodes : la culture dite « de Hallstatt » qui s’étend jusque vers l’an 450 av. JC et celle de « La Tène » qui lui est postérieure.

 

La Civilisation de Hallstatt, du nom d’une localité autrichienne qui en est le berceau, avait coutume d’inhumer ses riches défunts sous tumulus, allongés sur le plateau d’un char, avec armes et bijoux.

 

 

Texte et photos de JEAN, du PAAC-ARCHEOLOGIE

 

      Remerciements : CNRS B.Chaume. Musée du Pays Châtillonnais

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEAN
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog du Paac.Archéologie
  • Le blog du Paac.Archéologie
  • : Les activités de l'association : voyages, visites de sites, de musées et d'expositions sur le thème de l'archéologie. Photos, comptes-rendus...
  • Contact

Recherche