Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 04:44

 

 

 

Yvonne nous fait part de ses impressions,

Jean nous envoie quelques photos...

Tous les métiers de l'archéologie étaient représentés : sous les arcades de la cour des Archives s'alignaient autant de tables que de présentateurs,  archéologues, chercheurs, associations...

J.N.A. 2017 : Le Village de l’archéologie aux Archives nationales

Une  masse considérable de matériel était exposée, à l'appui des démonstrations.
Tout pouvait être manipulé, ce qui était une aubaine pour beaucoup.

J.N.A. 2017 : Le Village de l’archéologie aux Archives nationales

Les enfants étaient partout, demandeurs et enthousiastes, et les adultes n'étaient pas en reste de curiosité.  Nous avons été harponnés de questions et propositions : "Voulez-vous que je vous explique l'âge et l'usage de l'encens?"...

 

Nous sommes restés longtemps à l'atelier de taille du silex, autant d'enfants que d'adultes suivaient les gestes très techniques du débitage.

 

Comment frappe-t-on la monnaie?

Habile artisan-monnayeur!

Ces soldats directement venus tout en armes des siècles lointains étaient impressionnants.

Gaulois, romains et autres...

J.N.A. 2017 : Le Village de l’archéologie aux Archives nationales

Nous avons visité ensuite le musée des archives, une merveille qui nous emporte au fil de l'Histoire : découvrir l'écriture d'Henri IV,  la Déclaration  des Droits de l'Homme...  les originaux évidemment,  tant de documents inestimables.

Le petit cabinet des livres, à l'Hôtel de Soubise, Musée des archives nationales.

Le petit cabinet des livres, à l'Hôtel de Soubise, Musée des archives nationales.

Jusqu'en septembre 2017, une exposition temporaire évoque les destructions d'archives ou essais de démolition engendrés pas les guerres et révolutions, et l'on apprend comment des archives ont pu être sauvées grâce à l'intervention d'hommes conscients de leur valeur et de leur importance :

"Une expérience du chaos. Destructions, spoliations et sauvetages d'archives"

 

Repost 0
Published by Yvonne - PAAC-Archéologie
commenter cet article
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 10:45

Le PAAC-ARCHÉOLOGIE est une section du  P.A.A.C. - Pontault-Amicale-Athlétic-Club. Nous ne sommes pourtant pas spécialement sportifs, cette affiliation est "amicale", comme l'indique son nom!

Nous étions présents au forum annuel des associations de Pontault-Combault, pour nous présenter et proposer à tous les passionnés d'archéologie – ou simples curieux – de nous rejoindre  et participer à nos activités : visites de sites archéologiques, musées, expositions, conférences, réunions de partage de connaissances, week-ends et voyages... Les idées ne manquent pas et le programme est toujours  riche et apprécié.

A notre stand, Yvonne, Anne et Isabelle, une photo de Jean, venu de loin!

A notre stand, Yvonne, Anne et Isabelle, une photo de Jean, venu de loin!

Maxime, un visiteur passionné, futur archéologue? Et pour l'association, Yvonne, Marie-Françoise, Isabelle et Gérard.

Maxime, un visiteur passionné, futur archéologue? Et pour l'association, Yvonne, Marie-Françoise, Isabelle et Gérard.

Gérard ROUSSEAU a présenté une partie de sa collection personnelle de moulages d'objets remarquables du paléolithique, pour évoquer concrètement l'AURIGNACIEN, le GRAVETTIEN, le MAGDALÉNIEN :

Le PAAC était au forum des associations le 25 juin

Le PAAC-Archéologie est aussi partenaire d'UniversCité, l'université populaire de Pontault-Combault créée il y a deux ans.

Cette année, nous accueillerons  Jean-Marc AGNIEL,  fils de l'un des inventeurs de la grotte de LASCAUX, pour une vidéoconférence qui se tiendra le 18 novembre à 14 heures à la salle Catherine Hubscher. Nous vous la rappellerons dans ces pages, on peut déjà en retenir la date.

D'autres conférences sont programmées en 2018 avec UniversCité :

Habitats fortifiés du néolithique à l'Antiquité,

Médecine des yeux en Gaule romaine...

 

Et les autres sections du PAAC étaient présentes aussi.

Quelques instantanés :

Le PAAC-VTT...

Le PAAC-VTT...

Sophie, de la section SPORTS-LOISIRS...

Sophie, de la section SPORTS-LOISIRS...

Et les ARCHERS DU PAAC, toujours très appréciés!
Et les ARCHERS DU PAAC, toujours très appréciés!

Et les ARCHERS DU PAAC, toujours très appréciés!

Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à nous envoyer un message (bouton contact en haut à droite) : Isabelle vous enverra toutes les informations utiles.

<Pour venir au local de l'association>

Repost 0
Published by Isabelle Boyer, PAAC-Archéologie - dans Actualités
commenter cet article
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 05:59
Dieux et Déesses gardiens des tombeaux

 

 

 

Dix ans déjà qu’avec notre association nous étions allés visiter les hypogées de Coizard dans le département de la Marne et aujourd’hui, nous y retournons. Devant l’église romane de Villevenard, dont un ancêtre du général de Gaulle fut abbé de 1749 à 1783, nous retrouvons avec plaisir Vincent de l’INRAP, notre guide d’alors qui va de nouveau nous entraîner dans  cette visite « Hors du temps »

 

 

 

 

 

                           L’église et le cimetière de Villevenard

Les marais de St Gond/  Doc. IGN

Les marais de St Gond/ Doc. IGN

En pleine terre Champenoise, au milieu des vignes, nous surplombons la vallée creusée par le Petit Morin qui alimente les marais de St Gond. Perdues à flanc de coteaux au milieu de la végétation, deux petites constructions au toit pentu semblent émerger du sol : nous sommes devant les hypogées.

Dieux et Déesses gardiens des tombeaux

Témoins d’un passé lointain et oublié, les hypogées datés entre 3400 et 2200 avant notre ère sont dans cette région les rares vestiges de constructions funéraires collectives souterraines utilisées jadis par une civilisation du Néolithique récent et final connue sous le nom de « Seine-et-Oise-Marne ».

Dieux et Déesses gardiens des tombeaux

Notre guide nous signale :

«  Des études récentes ont montré que ce vaste ensemble présentait des différences locales. Ce secteur de la Marne a des affinités avec la culture suisse de Horgen. Le milieu du IVe millénaire est une période charnière qui voit le développement des sépultures collectives alors qu’avant la sépulture individuelle était la norme. Les sépultures collectives prennent des formes variées : mégalithiques ou creusées dans le sol comme les hypogées. Malheureusement la plupart ont été fouillées anciennement notamment pour le Baron Joseph de Baye à la fin du XIXe siècle ; moins d’une dizaine ont été fouillées au cours des 60 dernières années. Jusque récemment les habitats du Néolithique récent étaient mal connus dans cette région. Le site de Pont sur Seine dans l'Aube offre de premières précisions en fournissant des plans de bâtiments variés. »   

 

L’heure est venue, Vincent ouvre avec difficulté la porte bloquée par la végétation de l’hypogée n° 24 et immédiatement un souffle glacé venu du fond des âges nous agresse face au trou béant qui s’ouvre dans les entrailles de la terre. Bienvenue chez les Dieux et Déesses gardiens des tombeaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec peine nous nous introduisons dans l’étroit boyau et rapidement à gauche de l’entrée de l’antichambre, dans la semi obscurité seulement éclairée par la lumière tremblante de nos lampes de poche, nous découvrons peu à peu la première gravure à l’entrée, il s’agit d’une représentation féminine à en croire les seins gravés dans la pierre. Nos éclairages animent son visage minéral qui se déforme alors en adoptant un inquiétant rictus ricanant. Dans l’antichambre, une sorte de fresque se révèle à nous composée d’un individu hiératique casqué faisant face à une grande hache gravée. 

 

 

 

 

 

La déesse

Dieux et Déesses gardiens des tombeaux

Poursuivant notre reptation, nous débouchons à quatre pattes dans la grande salle de l’hypogée, le calme qui y règne et la solennité du lieu nous impose le silence.

Dieux et Déesses gardiens des tombeaux

..........Notre guide nous chuchote :

 

Hypogée 24 Coizard  (Bailloud 1974, extrait figure 37)

 

« Ces 2 hypogées présentent une chambre sépulcrale précédée d’une antégrotte ; les représentations sont situées sur les parois proches de l’entrée. On y distingue notamment des haches aux caractéristiques précisément représentées (lame, gaine, manche) et au tranchant tourné vers l’entrée. Il y a également des figurations anthropomorphes avec un collier et certaines ont un caractère féminin affirmé par la présence de seins. Un « Objet » complète la panoplie. Certaines de ces représentations ont pu être retouchées par les fouilleurs du Baron. Ces figurations trouvent des affinités avec les autres gravures du Bassin parisien. D’après les observations faites dans les derniers hypogées fouillés, les corps étaient disposés dans la chambre funéraire mais en fin d’utilisation des corps pouvaient être placés dans l’antégrotte avant la condamnation définitive.                                                                                                                   

L'objet - Le Dieu ?

L'objet - Le Dieu ?

Les haches

Les haches

Hypogée 23 Coizard  (Bailloud 1974, extrait figure 37)

 

 

 

 

 

 

 

L’hypogée n°23 qui nous accueille ensuite est plus petit aussi bien par ses dimensions que par le nombre de ses gravures. Située dans l’antichambre, une étrange représentation féminine bien conservée avec seins apparents, portant un collier et coiffée d’un curieux couvre-chef nous observe avec suspicion lorsque nous pénétrons par l’étroit hublot dans la chambre très basse de plafond. A l’intérieur, en nous retournant deux haches de part et d’autre de l’entrée se font face comme pour en protéger l’entrée ou nous en interdire la sortie?

Hypogée  23 : la chambre et les deux haches

Hypogée 23 : la chambre et les deux haches

Exemples de fréquentation des hypogées de la Marne :

 

Dieux et Déesses gardiens des tombeaux

  Voilà ! La visite est terminée. Un petit restaurant proche et tout à fait sympathique nous accueille ensuite pour terminer cette riche matinée.

 

Texte et photos : Jean Lentignac.

Sources :

Bailloud (Gérard), 1974 – Le Néolithique dans le Bassin parisien. IIe supplément à Gallia Préhistoire, Paris, C.N.R.S., 429 p.

Charpy (Jean-Jacques), 2014 – Nouvelle lecture des sculptures trouvées dans les hypogées des marais de Saint-Gond (Marne). In Cottiaux (Richard), Salanova (Laure) dir., 2014 – La fin du IVe millénaire dans le Bassin parisien. Le Néolithique récent entre Seine, Oise et Marne (3500 - 2900 avant notre ère). Revue archéologique de l’Est 34e supplément/ Revue archéologique d’Ile de France 1er supplément, p. 411 – 422.

Chertier (Bernard), Bouttier-Nicolardot (Colette), Nicolardot (Jean-Pierre) et Masset (Claude) 1994 – L’hypogée néolithique de Loisy-en-Brie (Marne), lieu-dit Les Gouttes d’Or. Préhistoire et Protohistoire en Champagne-Ardenne, 18, p. 23 – 53.

Cottiaux (Richard), Salanova (Laure) dir., 2014 – La fin du IVe millénaire dans le Bassin parisien. Le Néolithique récent entre Seine, Oise et Marne (3500 - 2900 avant notre ère). Revue archéologique de l’Est 34e supplément/ Revue archéologique d’Ile de France 1er supplément, 552 p.

Villes (Alain), 1988 – Excursion dans les marais de Saint Gond : visite des sépultures collectives et des monuments mégalithiques. Châlons-sur-Marne, Service régional de l’archéologie de Champagne-Ardenne, 8 p. , 3 fig.

Villes (Alain), 1996 – Sépultures collectives du Néolithique en Champagne : recherche d’une identité régionale. Bulletin de la Société préhistorique française, tome 93, n°3, p. 312-317.

Villes (Alain), 1998 – Les figurations néolithiques de la Marne, dans le contexte du Bassin parisien. Bulletin de la Société archéologique champenoise, tome 91, p. 7-45.

 

Remerciements :

Yves Desfossés (Conservateur de l’archéologie Champagne Ardenne, Drac Grand Est)

Vincent Desbrosse, Archéologue (INRAP-Champagne-Ardenne Grand Est Nord)

http://www.inrap.fr/un-site-neolithique-dans-la-vallee-de-la-seine-9479

http://www.inrap.fr/un-site-neolithique-dans-la-vallee-de-la-seine-9479

 

 

Repost 0
Published by Jean Lentignac - PAAC-Archéologie
commenter cet article
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 08:03

Rendez-vous le samedi 1er avril

de 14 heures à 17 heures au local de l'association.

Nous échangerons les souvenirs photographiques de nos  voyages, vaste programme :

  • Auxerre : l'Abbaye Saint-Germain et son musée d'archéologie, les maisons à pans de bois.
  • Le site archéologique d'Escolives-Sainte-Camille.
  • Le camp romain de Cora à Saint-Moré.
Photos I.B.
Photos I.B.
Photos I.B.
Photos I.B.
Photos I.B.

Photos I.B.

  • Les sites archéologiques du Fâ de Barzan et celui des Bouchauds à Saint-Cybardeaux, le musée d'Argenton-sur-Creuse / Argentomagus.
  • La ville gallo-romaine de Saintes : l'amphithéâtre, les aqueducs et autres vestiges remarquables.
Photos I.B.
Photos I.B.
Photos I.B.
Photos I.B.

Photos I.B.

Vous souhaitez rejoindre l'association? Ou simplement vous renseigner?

Une bonne occasion pour faire connaissance :

<Pour venir au local>

Repost 0
Published by paac-archéologie
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 05:49

Rendez-vous le samedi 11 février

de 14 heures à 17 heures au local de l'association.

  • Conférence présentée par Gérard et Isabelle : habitats fortifiés en hauteur et éperons barrés de l'Âge du Bronze à la gaule romaine.
  • Retour sur notre dernier voyage : HISTOIRE ET ARCHÉOLOGIE EN SAINTONGE, apportez vos photos!

D'autres idées peuvent être proposées, ce moment est libre pour tous échanges.

Repost 0
Published by paac-archéologie
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 13:28

Le Moyen-âge : un fil directeur pour cette année...

Nous visiterons cette année au moins trois expositions sur la période médiévale : à la Cité des Sciences en janvier, au musée de Cluny en février, au Musée des Antiquités Nationales en mai ou juin.

Ce sera l'occasion d'approfondir nos connaissances sur cette période qui a collectionné de nombreuses idées reçues.

Visitez la page très bien documentée du site de l'Inrap, ici :    

 

Idées reçues sur le Moyen-âge

 

Nous irons voir à la Cité des Sciences et de l'Industrie l'exposition

« Quoi de neuf au Moyen Âge ? »

Présentation de l'exposition sur le site internet Inrap :
"L’exposition « Quoi de neuf au Moyen Âge ? » vise à déconstruire les idées reçues sur le Moyen Âge. Elle donne aux visiteurs des clés pour mieux comprendre cette période, en lui présentant ce que les recherches récentes en archéologie, en sciences naturelles et en histoire apportent comme connaissances nouvelles. Elle permet ainsi de dépasser l’image stéréotypée du Moyen Âge ancrée dans l'imaginaire collectif. L’exposition montre également, au delà de la richesse et de la complexité de la période, que le Moyen Âge nous a légué de nombreux héritages, encore présents aujourd'hui."
 

Image extraite du film "De la Gaule romaine à l’empire de Charlemagne, 900 ans de peuplement en Europe de l’Ouest", à voir dans l'exposition © Universcience

Image extraite du film "De la Gaule romaine à l’empire de Charlemagne, 900 ans de peuplement en Europe de l’Ouest", à voir dans l'exposition © Universcience

Plus tard dans l'année nous poursuivrons cette découverte du Moyen-âge avec

"Les Temps mérovingiens"

au musée de Cluny

et "Austrasie, le royaume mérovingien oublié"

au Musée d'Archéologie Nationale à Saint-Germain-en-Laye.

 

 

Vous souhaitez nous rejoindre?

 

Repost 0
Published by paac-archéologie
commenter cet article
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 08:24

Rendez-vous le samedi 5 novembre

de 14 heures à 17 heures au local de l'association pour une réunion consacrée à l'Homme de Néandertal dans son environnement :

  • Gérard présentera l'outillage lithique de l'Homme de Neandertal, avec des artefacts de ses collections et des photos.
  • Diaporama présenté et commenté par Jean.

D'autres idées peuvent être proposées, ce moment est libre pour tous échanges.

 

Repost 0
Published by paac-archéologie
commenter cet article
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 17:01
Assemblée générale annuelle le 8 octobre 2016

 

 

 

Vous souhaitez vous joindre à nous?

Nous vous invitons à notre assemblée générale annuelle

qui se tiendra le samedi 8 octobre à 14 heures au local de l'association,

10 rue de l'Orme au Charron à PONTAULT-COMBAULT.

Pour venir au local :

Quand vous êtes sur le parking derrière le magasin Carrefour Market, empruntez le passage sous le bâtiment. Vous arrivez sur le mail, c'est la deuxième porte dans le bâtiment de gauche, au rez-de-chaussée.

Assemblée générale annuelle le 8 octobre 2016
Repost 0
Published by paac-archéologie
commenter cet article
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 11:12

Pour les 33èmes JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE,

l'association PONTAULT-COMBAULT, UN PASSÉ UNE HISTOIRE 

propose un circuit pédestre de 12 kilomètres pour découvrir notre ville :

Inauguration du circuit "Randonnée & Patrimoine"

le dimanche 18 septembre 2016

Départ  : Hôtel de Ville à 13h45

JEP 2016 : &quot;Randonnée &amp; Patrimoine&quot; à Pontault-Combault
Repost 0
Published by paac-archéologie
commenter cet article
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 13:23

Un envoi de Magalie, du "PAAC-Fitness-Yoga", qui a découvert ce chantier de fouille dans l'église Notre-Dame des Bans à TREIGNAC, en Corrèze.

Des sépultures sont mises au jour, nous ne pouvons en dire davantage sur le sujet pour le moment.
Des sépultures sont mises au jour, nous ne pouvons en dire davantage sur le sujet pour le moment.
Des sépultures sont mises au jour, nous ne pouvons en dire davantage sur le sujet pour le moment.
Des sépultures sont mises au jour, nous ne pouvons en dire davantage sur le sujet pour le moment.

Des sépultures sont mises au jour, nous ne pouvons en dire davantage sur le sujet pour le moment.

Merci Magalie!

Repost 0
Published by paac-archéologie
commenter cet article

  • : Le blog du Paac.Archéologie
  • Le blog du Paac.Archéologie
  • : Les activités de l'association : voyages, visites de sites, de musées et d'expositions sur le thème de l'archéologie. Photos, comptes-rendus...
  • Contact

Recherche